INSPIRations 2016 , les ateliers : Intelligence collective et design participatif

Le samedi 8 octobre 2016, après avoir construit, pour notre civilisation, un nouveau socle de valeurs inspirées par le Vivant, les participants se sont retrouvés pour des ateliers de design participatif animés en intelligence collective.

Les ateliers sont scénarisés de manière ludique mais l’intention reste d’aboutir à des livrables concrets et réalistes.

La restitution de ces ateliers et les pistes de suites possibles pour chacun d'eux sont disponibles en cliquant ici 

ATELIER 1 – Elaborer une stratégie de biodiversité ambitieuse pour une entreprise 

© Philippe RobertL’objet de cet atelier est de produire des outils pédagogiques, voire ludiques, autour de la mise en place par les entreprises de stratégies biodiversité réellement ambitieuses, c’est à dire cherchant à intégrer durablement leurs activités dans la dynamique du vivant et à maximiser leurs externalités positives. Ces outils pourront servir a des élus ou des spécialistes qui souhaitent avoir des éléments de langage et de moyens innovants d'aborder ces sujets avec des entreprises et autres partenaires; à des enseignants souhaitant aborder ce genre de thématique en classe; aux entreprises souhaitant associer leurs partenaires dans ce genre de démarche; etc.
Guidés par des spécialistes du serious game et un expert des questions de RSE et de biodiversité, les participants seront amenés à prototyper ces outils. Ces prototypes préfigureront des produits développés ultérieurement et utilisés en conditions réelles.

Livrable : prototype du serious game stratégie biodiversité.

 

ATELIER 2 – Comment passer du management au ménagement 

PNPC_005728Le mot anglais "management" est issu du français "ménagement", aujourd'hui hélas tombé dans l'oubli. Il apparait dans un traité d'agronomie, "Le théâtre d'agriculture et le mesnage des champs", publié au XVIème siècle par Olivier de Serres qui y prodiguait des conseils sur l'art de vivre harmonieusement, fusse t-il, au prix d'un certain "lâcher prise". Faire confiance, accompagner et laisser faire ce qui fonctionne, libérer les potentialités et la créativité : voilà des idées que l'on retrouve dans certaines théories du management des entreprises, comme "l'entreprise libérée"*. Ici, comme ailleurs, le vivant est une source d'inspiration. Et si le passage du "management" au "ménagement" était la clé d'une nouvelle relation plus harmonieuse entre humains, et entre vivants humains et non humains ? "

Livrable : Le parcours permettant à un manager de se transformer en ménager.

*http://liberteetcie.com

 

ATELIER 3 – Evaluation des services écosystémiques : test d’un outil de concertation (appliqué à l'île de Porquerolles) – Sortie terrain !

Num_6160

Les services écosystémiques sont de plus en plus utilisés et semblent une bonne entrée pour parler aux différents acteurs d’un territoire de la contribution de la nature sur le bien-être de l’Homme. En tenant compte des différentes visions et connaissances des acteurs d’un territoire, une évaluation de ces services écosystémiques rendus peut être effectuée. Un travail pour identifier ces services sur l’île de Porquerolles réalisé par le Réseau Régional des Espaces Naturels (RREN) avec l’appui de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’écologie marine et continental (IMBE) sera présenté dans cet atelier. Avec une approche évolutive de cette méthode, les participants viendront compléter ce travail par une lecture de paysage sur le terrain permettant d’ajouter des éléments de pondération sur les services identifiés par le RREN. Nous déterminerons ainsi l’impact des activités estivales sur la capacité des habitats de Porquerolles à fournir des services écosystémiques. Les particiapnts pourront ensuite apporter leur regard sur les applications et développements possible de cette méthode dans leur environnement personnel ou professionnel.

Livrable : Présentation de l'influence des éléments pondérateurs définis lors d'une sortie terrain sur l'ile et impact de ces pondérations sur les bouquets de services écosystémiques rendus par les habitats de Porquerolles.
 

ATELIER 4 – Business et impact environnemental

PNPC_005809

Peut-on co-construire, au sein des entreprises et des territoires, une méthode pour transformer les externalités négatives d'une activité économique en outil de création de valeur ?
Dans une approche mêlant le jeu, le Design de Service* et les principes de l'Insetting**, contribuez à l'élaboration d'une méthode inclusive d'action et de réflexion, visant à inspirer les engagements socio-environnementaux des entreprises, et à les intégrer dans la réalité de leurs filières et métiers.

Livrable : prototype de la méthode conçue lors de l'atelier

*www.designdeservices.org 
**A la différence de "l’offsetting" classique (compensation carbone), où les actions de compensation ont lieu dans un endroit distinct et via des acteurs et des techniques décorrélés de l’activité, "l’Insetting" intègre les engagements socio-environnementaux des entreprises au cœur de leurs filières et métiers. (PUR PROJET)

 

ATELIER 5 – Quels outils pour réinvestir concrètement dans le capital naturel ?

Num_8260Le réinvestissement dans le capital naturel se heurte à de nombreuses difficultés pratiques. En effet, les variations du « capital naturel » ne sont pas toujours monétarisables. Et même lorsque cela est le cas, cela l’est de manière imparfaite et incomplète. Par ailleurs, la mesure du retour sur investissement est délicate car les taux d’actualisation monétaire ne « cadrent » pas bien avec les dynamiques temporelles des écosystèmes.

A partir d’un territoire concret, les participants de l’atelier vont inventer une méthode inédite de circulation de la richesse qui tienne compte de la biodiversité, favorise les écosystèmes et l’économie locale. L’atelier va mettre les participants en situation d’agir et d’inventer les circuits de services mutuels entre écosystèmes, acteurs économiques et gestionnaires publics. Sur la base d'éléments préparés en amont, il s'agira notamment de réfléchir aux questions suivantes : Comment impliquer les acteurs locaux ? Comment dépasser la compensation des dégâts sur les écosystèmes pour favoriser leur restauration ? Quels mécanismes de régulation seront nécessaires ? 

Livrable : Un outil ludique pour la concertation, la sensibilisation et la formation des décideurs aux enjeux.

 

 

Ce contenu a été publié dans Les INSPIRations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.