La permaéconomie, une chance à saisir

9782918490616Depuis la création de l’institut INSPIRE, nous tenons à mettre en œuvre une approche systémique dans l’ensemble de nos activités. Il nous a toujours semblé qu’intégrer économie circulaire, biomimétisme et prise en compte de la diversité du vivant, humain et non-humain, était indispensable pour adapter notre économie aux enjeux du siècle.

La permaculture, reposant sur une approche à la fois empirique et scientifique, offre un cadre stratégique et pragmatique pour la décision et l’action. Inspirée des écosystèmes naturels, elle repose sur 12 principes pour guider la conception de systèmes de production durables. Or, si son champ d’intervention ne se limite pas, en théorie, à la production agricole, c’est essentiellement dans ce contexte qu’elle a jusqu’ici appliquées.

A travers le terme de « Permaéconomie », nous proposons d'étendre le champ d’application de ces principes à l’ensemble des activités économiques : du management des entreprises à la conception de modes de production et de modèles économiques durables, en passant par la gouvernance et l’éducation, jusqu’au développement des territoires et collectivités. Et ce à toute échelle et à tout niveau d’action.

Pour nous, la permaéconomie peut-être définie de la manière suivante :

« Par permaéconomie, nous entendons une économie entretenant d’elle-même les conditions de sa propre pérennité. Inspirée de la permaculture, dont elle transpose les principes à l’économie en général, elle vise une production de valeur nette positive, compatible avec les limites de la biosphère. Son objectif est de viser une production de biens et de services rentables et créateurs d’emplois tout en réinvestissant dans les socles fondamentaux que sont les humains, la société et les écosystèmes. A ce titre, elle cherche à éviter tout coût caché et toute externalité négative, et à dépasser la notion de compensation pour aller vers une consolidation, voire si nécessaire une régénération des facteurs de productions pris au sens large. Il s’agit notamment de la compétence, la confiance et l’épanouissement personnel pour ce qui concerne le capital humain ; de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de la sécurité et de l’accès aux soins, à l’information et à l’éducation pour ce qui concerne le capital social ; et enfin de la pleine fonctionnalité, de la résilience et de la capacité d’évolution des écosystèmes pour ce qui concerne le capital écologique. En complétant et en articulant économie circulaire, économie de la fonctionnalité et de la coopération, biomimétisme et innovation agile, la permaéconomie offre un cadre éthique et opérationnel, à la fois systémique, c’est à dire mettant l’action sur les liens et les interrelations plutôt que sur les entités, holistique, c’est à dire offrant une vision globale et décloisonnée, et fractal, c’est à dire déclinable à toute échelle, du projet à l’organisation des systèmes de production ou à celle des territoires. »

Nous avons, à l’Institut INSPIRE, la conviction que la permaéconomie est une opportunité à saisir pour tout acteur économique, du porteur de projet à la grande entreprise, en passant par les TPE et PME, mais aussi pour les territoires et collectivités. Déclinés en outils simples et concrets, ses principes sont de nature à guider toute personne ou organisation, que ce soit dans la phase d’élaboration des projets ou dans leur conduite opérationnelle. Nos sociétaires, notre équipe et les premiers « permaéconomistes » que nous avons formés peuvent vous aider dans votre réflexion et vous accompagner dans votre transition. N’hésitez pas à nous solliciter.

Pour en savoir plus sur la permaéconomie :

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualité INSPIRE, notre offre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.